Aviron : mes meilleurs (et pires) souvenirs

avironAviron : mes meilleurs (et pires) souvenirs

Rubrique où chacun évoque ses pires et ses meilleurs souvenirs en tant que rameur, barreur, parent de rameur, entraîneur…  au cours de son histoire personnelle liée (ou non) à  l’aviron club du lac d’Aiguebelette.

 

 

Aviron : mes meilleurs (et pires) souvenirs

Dans cette rubrique, je suis allé voir quelques personnes de l’ACLA (et finalement, j’espère que tout le monde y passera !) gravitant autour de l’aviron ou étant dans l’aviron jusqu’au cou,

et je leur ai posé 2 questions simples :

Quel est ton (votre) meilleur souvenir lié à l’aviron ?

Quel est ton (votre) pire souvenir lié à l’aviron ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cette semaine, place à Yann Caron rameur sénior de l’Acla.

 

Le pire souvenir :

Juniors 1,

Yann :  » Sortie de cadets 2 (champion de France), j’arrivais dans la catégorie junior avec beaucoup de confiance. Mais les premières courses se sont chargées de me mettre très rapidement a ma place, en finissant toujours dans les derniers, une remise en question s’imposait.

Capture2Après quelques semaines, le rythme des entraînements s’est nettement accéléré. Mais lors de mon premier test ergo sur 2 000m je réalise le temps de 6min52sec qui est très moyen au vu de mes coéquipiers (Clément et Vincent).

De nouveau, plein de questions, qui remettait en cause mon engagement sportif. Les semaines passaient et pourtant je continuais à faire des kilomètres, des muscus comme mes collègues, mais rien y faisait, je ne progressait pas.

yann
Enfin en mai, la Régate Savoie Mont Blanc nous a permis de faire du quatre de couple avec un Dijonnais. A la surprise générale, nous finissons en finale A à la 3ème place.
Dès lors, la motivation retrouvée nous enchainons les kilomètres avec le 4x en tête pour les championnats bateaux longs. Peu de temps avant les zones, nous apprenons que le rameur italien que nous avions licencié au club pour compléter le 4x, était sélectionné dans l’équipe d’Italie et ne pouvais participer au championnat de France.
N’ayant aucun remplaçant, nous étions 3 juniors et 1 devait être remplaçant. Sans surprise, je fus désigné comme étant remplaçant sans effectuer la moindre pige ni paire croisé. Encore une fois, les questions fusaient dans ma tête … Enfin de compte, j’ai fais le double avec Vincent car Clément s’était blessé.

acla
Mais le mal était fait, et au cours de cette année je n’ai jamais autant eu envie d’arrêter mais la persévérance m’a permis de bien progresser en été 2013 pour attaquer 2014 à fond ! »

Le meilleur souvenir :

Junior 2,

Yann : « Paradoxalement, suite à l’année la plus horrible que j’ai pu vivre en 2013, l’année 2014 s’est avérée comme la meilleure de ma vie.
Nous étions enfin 4 juniors et nous avons brillé lors des différentes compétitions.
Avec Vincent Martin nous avons été essayés avec 2 aixois (Jean et Lucas) et nous avons fait la régate de qualification pour accéder à l’équipe de France B.

Nous avons été sélectionnés pour défendre les couleurs de la France à Libourne lors de la coupe de la jeunesse (championnat d’Europe B).
Le stage de préparation au temple-sur-lot pendant 2 semaines, ce stage c’est super bien passé, à ramer avec les pelles bleues-blanches-rouges, et de belles rencontres.
Puis le samedi de la coupe de la jeunesse, nous nous qualifions en finale A et remportons la 2ème place, derrière les italiens mais devant les portugais, espagnols, anglais et autrichiens. Nous avons assisté à la lever du drapeau français, pour notre plus grand bonheur. Le dimanche, nous avons également réussit à atteindre la finale A mais nous terminons 6ème a cause d’une série ,le matin, très serrée et compliquée, où 4 bateaux sont en moins de une seconde !!!

yann5

Des images et des souvenirs ancrés à jamais, que j’ai envie de revivre ! »

 

Vincent Triot (et Yann Carron).