Championnat de France Aviron UNSS-FFSU Macon

  Encore un glorieux week-end pour l’aviron savoyard et plus particulièrement pour les jeunes de l’ACLA…
En effet, samedi et dimanche derniers, une partie plutôt conséquente de la flotte gabelane se déplaçait à Mâcon pour participer au championnat de France d’aviron scolaire et universitaire, chacun portant les couleurs de son propre établissement. Retour en mots et en images sur leur compétition !


Honneur aux plus jeunes pour commencer. Cette année, le collège de l’Épine de Novalaise présentait un bateau dans chaque catégorie que sont le 4 de couple fille, le 4 de couple garçon, et le 4 de couple mixte, permettant alors à 15 jeunes compétiteurs de l’ACLA de représenter fièrement leur collège au niveau national. Léanne, Jessica, Melissa et Coline, barrées par Ninon, réussissent aux termes d’une finale B enflammée à s’emparer de la 1ère place, terminant ainsi le week-end au 7ème rang du classement général. Ce résultat ne fut d’ailleurs pas connu directement à la fin de la course car celle-ci était tellement serrée qu’une photo finish fut nécessaire pour pouvoir départager les rameuses de Novalaise de celles qui prendront alors la 2ème place de cette petite finale. Elias, Enzo, Pierre et Johan quant à eux, emmenés par leur barreur David, se placent 9èmes de leur catégorie en terminant 3èmes de la finale B. Enfin, dans une catégorie au niveau élevé, Marie, Maëlle, Yanis, Jules et leur barreuse Manon décrochent la 14ème place du classement des bateaux mixtes en finissant 2èmes de la finale C.

Les jeunes rameurs du collège de l’Épine de Novalaise à l’issue de leur championnat.

En ce qui concerne les lycéens de l’ACLA, ils étaient tous regroupés dans un seul bateau cette année : le 8 mixte. Le bateau roi du lycée Louis Armand de Chambéry, alors composé à plus de 50% de rameurs d’Aiguebelette, et pour le reste de nos amis du CNCB, s’empare avec une pointe de déception, cependant, d’une belle médaille d’argent nationale. En effet, Ethan, Mathis, Martin, Julie, Lisa et leurs 4 autres coéquipiers savoyards étaient bien déterminés à remporter le titre cette année, mais leurs concurrents du lycée Marguerite de Verdun eurent raison d’eux dans la grande finale de cette catégorie au niveau extrêmement relevé. Nos montagnards, en réussissant à allier les meilleurs aspects du ying et du yang, signent tout de même un très gros chrono en bouclant leur course sur 1000m en 3’02.61 min, seulement 1.38 secondes derrières les médaillés d’or.

Le 8 mixte du lycée Louis-Armand de Chambéry dans les premiers mètres de leur finale.

Et voici pour finir les résultats des plus vieux des jeunes rameurs de l’ACLA. L’Université Savoie Mont Blanc s’est largement imposée parmi les nombreuses universités et grandes écoles françaises présentes à Mâcon ce week-end, et ça les jeunes étudiants Staps rameurs du club d’Aiguebelette n’y ont pas été pour rien. En effet, sur les 6 bateaux présentés par l’USMB cette année, 3 étaient composés de gabelans… et il se trouve que ce sont ces 3 équipages-là qui terminaient le week-end avec une médaille autours du cou!

Le 8 mixte tout d’abord, bateau phare de l’université puisque composé des meilleurs rameurs universitaires des 3 clubs savoyards rassemblés, et notamment de nos bien connus Yann et Vincent, s’empare sans surprise de la médaille d’argent. Ils bouclent ainsi leur dernier parcours du week-end en 3’02.74 min, 9.45 secondes derrière l’intouchable bateau de l’Université de Nancy, mais également 14.42 secondes devant les étudiants de Polytech Orléans, qui prendront alors la 3ème place du classement.

Le 8 mixte de l’Université Savoie Mont Blanc débarquant sur le ponton d’honneur.

Le 8 homme quant à lui, qui pourtant s’alignait dimanche après-midi avec le 5ème chrono de la grande finale et plus de 4 secondes derrière le 3ème, réussit aux termes d’une finale extrêmement dense à se hisser sur la 3ème marche du podium. Confirmant ainsi le principe bien connu des rameurs selon lequel rien n’est jamais fixé avant d’avoir passé la ligne d’arrivée, Louis, Thibault, Hugo et leurs 6 autres coéquipiers savoyards clôturent leur parcours en 2’50.89 min, seulement 1.97 secondes derrière l’Université de Bordeaux et 1.44 secondes devant l’École Centrale Supelec, déclenchant ainsi une vague de surprise mais surtout de fierté au sein du groupe de l’USMB.

Le 8 homme de l’Université Savoie Mont Blanc médaillé de bronze.

Et le meilleur venant toujours à la fin, c’est par la performance des jolies rameuses de l’Université de Savoie que nous finirons ce reportage. Nos héroïnes, lesquelles sont restées cantonnées à la seconde place du classement général tout le week-end, mais sans jamais affronter directement leurs principales rivales, ont enfin pu retrouver ces dernières le dimanche après-midi, lors de la grande finale du 8 universitaire féminin. L’occasion pour nos rameuses de montrer à leurs concurrentes parisiennes que le mental made in Savoie fait la différence dans un duel, et notamment dans les 250 derniers mètres de la course ! Ainsi, alors que Nina, Margaux, et leurs 7 coéquipières s’alignaient en finale avec le 2ème chrono, plus de 4 secondes derrière le 1er, elles terminent finalement 0.84 secondes devant les rameuses de l’ESSEC, qui se contenteront donc de la médaille d’argent. En signant leur parcours en 3’18.44 min, soit 10 secondes plus rapidement qu’en demi-finale, nos savoyardes permettent alors à l’Université Savoie Mont Blanc de reprendre son titre de championne de France d’aviron universitaire, chose qui n’était plus arrivé depuis 2015 !

Le 8 femme de l’Université Savoie Mont Blanc brandissant fièrement le drapeau rouge et blanc après avoir été médaillé d’or.

Signé Margaux-reporter pour l’équipe ACLA

Découverte sur le territoire

Le mardi 23 avril dernier était présent à la maison du lac, l’Aviron Club du Lac d’Aiguebelette dans le but de faire découvrir aux alentours du bassin la pratique de l’aviron. Deux compétiteurs du club étaient sur place pour présenter la pratique de l’aviron sous forme d’initiations individuels ou encore sous la forme la plus fitness de se sport: l’avifit.

 Cette pratique se democratise de plus en plus. Ce mardi une séance de démonstration a été mis en place dans le but de faire connaître un peu mieux le sport autour du rameur de salle. C’était avec le sourire et l’envie de faire connaître cette pratique que les vacanciers étaient accueilli par le club mais aussi par l’office de tourisme. Enfin vers 17h avait lieu une conférence animée par le président de l’Aviron Club du Lac d’Aiguebelette, Mr Pascal GENTIL.

Thibaud Staub compétiteur a l’ACLA

 

 

Championnats de France juniors/seniors Bateaux Courts

1er Grand rendez-vous 2019

 

Ce long weekend du 11 au 14 avril les Gabellans étaient à Cazaubon sur le Lac de l’Uby pour disputer les Championnats de France bateaux courts, en deux sans barreur, mais également pour jouer une sélection dans les collectifs nationaux juniors et seniors.

Sous la direction de Clement Gaime, quatre équipages ont fait le déplacement. Estelle Cattin Masson et Nina Courtois en 2 sans barreur séniore TC. Chez les J18, filles, Julie Dorval et Pauline Soarez Martins ainsi que Lisa Gaime et Mia Triot Sassolat en 2- barreur. Chez les J18 garçons Mattis Sebert et Martin Brun en 2 sans barreur également

Ce seront les premiers coups de pelles pour Pauline Mattis et Martin néophytes à ce niveau de compétition en J18

Nos séniores, exemptées de parcours contre la montre suite à leur résultat à la Tête de rivière nationale, disputaient directement les séries et, avec une 3eme place, accédaient aux demi-finales.

Les trois équipages juniors, eux, devaient passer par le « Contre la montre » pour se qualifier en séries.

Fidèle à sa réputation, le Lac de l’Uby a quelque peu perturbé la hiérarchie par des sautes de vents intempestives, ce qui se répercutera dans les tirages des séries. Néanmoins, avec une 8eme place pour Lisa et Mia, une 20eme place pour Pauline et Julie et une 12eme place pour Martin et Mattis, tous se qualifient pour les séries du samedi matin

Et cette fois c’est le brouillard qui fait la grasse mat’ et retarde les départs d’une heure après bien des hésitations de la part du corp arbitral, sécurité oblige.

Lisa et Mia, très combatives, prennent, dans leur manche, la troisième place qualificative pour les demi-finales.

Julie et Pauline n’arriveront pas, malgré tout leur engagement, à se hisser au même résultat. Avec une 5eme place elles participeront à la Finale D ou elles prendront une honorable 4eme place après un parcours « plein » et sans complexe

Martin et Mattis, très perturbés dans leur échauffement par le retard, passent à côté d’une place qualificative pour les demi-finales en terminant 5eme dans une manche très relevée. Eux aussi disputeront la Finale D qu’ils remporteront brillamment avec le même chrono que nos amis du CNCB, vainqueur de la Finale C, digérant ainsi leur déception du matin

Estelle et Nina, finissent 5eme d’une demi-finale très relevée elle participeront donc, à le Finale B.

Dimanche matin le Lac de l’Uby décide, enfin, de jouer le jeu et nous offre son plus beau visage avec des eaux dignes d’un miroir.

En premier, Lisa et Mia entament l’ultime étape de leurs Championnats de France. Bien que crédité d’un des derniers temps des demi-finales, leurs chances d’accéder à une place sur le podium restent intactes. En effet, les écarts entre les six équipages ne sont pas significatifs et laissent toutes les opportunités aux six équipages finalistes

Après un bon départ, elles passent le premier 500m en 5eme position, dans la même seconde que les 3eme. Un mauvais 1000m du milieu les pénalise durement et malgré un retour de « furieuses » crédité du meilleur chrono sur le dernier 500m, elles finissent à la 6eme place dans une Finale de très haut niveau.

Un peu plus tard, Estelle et Nina disputent la Finale B. Apres un bon premier 500 qui les pointe à la 3eme place, elles se positionneront 4eme, et ce, jusqu’à l’arrivée. Au-delà de la place on retiendra l’engagement et la tenue technique de cet équipage

Au bilan de ce weekend Gersois nous retiendront, à défaut de résultats plus probant, le sérieux et l’engagement sans réserve de nos rameuses et rameurs. Tous ont joués crânement leur chance à chaque course, personne n’a baissé les bras et tous ont défendus les couleurs de l’ACLA dans des Championnats très relevés.

Evidemment, la 6eme place de Lisa et Mia nous laisse une sensation d’acte manqué, et leur déception et à la hauteur de leur engagement dans la préparation de cette étape cruciale de la saison.

Mais voilà, ces deux rameuses, avec beaucoup de lucidité et d’honnêteté, sont déjà prêtes, avec Julie Pauline Estelle Nina Martin et Mattis, à remettre ça pour les prochains rounds de la saison.

Bravo à eux tous, et Merci d’avoir défendu, une fois de plus, les couleurs de l’ACLA.

 

Popey

Merci à Béatrice Michel pour les photos.