Indoor et Outdoor 2019

Indoor et Outdoor 2019

Le week-end ACLA fut rythmé par les activités indoor et outdoor : les compétiteurs sur les ergomètres et les loisirs sur les skis de fond. Retour…..

Indoor et Outdoor 2019

 

1 / Indoor Charléty (Paris)

3 juniors et un master (le vieux) se sont retrouvés au stade Charléty afin d’en découdre avec les meilleurs rameurs (et crossfiteurs) français. Départ dès vendredi matin pour la capitale afin d’arriver au top de la forme pour cette épreuve tant redoutée. Au programme, 2000 m à fond. Les juniors seront les premiers à entrer en scène avec Martin et Matthis qui finissent en respectivement en 6’51 (50/137) et 6’57 (63/137). Mia clôture la matinée avec un temps de 7’31. (13/37)

Des temps moyens pour les jeunes ACLA qui sortent fatigués de la longue période hivernale. En espérant que le travail de qualité emmagasiné porte ses fruits sur l’eau.

L’après-midi, seul le vieux sera de la partie. Je (termine cette terrible épreuve en 6’55. (12ème/27)

L’indoor inside par Vincent Triot  :

« Charléty, 09 février 2019, épreuve aviron indoor…de 16 à 94 ans. L’aviron indoor…Ramer en salle, sur place (quelle idée !!)

Objectif : aller le plus vite possible sur 2km. Et prendre du plaisir, si si, je vous jure, c’est possible !

Entre 6 mn et 9 mn d’effort selon les niveaux ! Ce n’est pas si long finalement. Comparé aux 50 km du 12 janvier (3 h 25). Mais ça se prépare quand même !

Depuis plusieurs mois, des heures et des heures sur ce p. de rameur. à préparer un 50 km puis un 2 km. Le 50, il faut juste ramer longtemps, des entraînements de 15, 20 km, 1 h, 1 h 30…Bref, juste ramer longtemps, souvent sans trop forcer. La difficulté étant de garder la motivation et de tenir la distance.

Là, un 2000 m. Pas le même effort : il faut du muscle, du cardio, et du mental. Le mental, c’est bon, c’est plus ou moins acquis lors des heures d’entrainement (certains diront qu’il faut être frontal). Le muscle, il faut le retrouver. La musculature d’endurance n’est pas celle de l’explosivité. Le cardio …euh, je me sens vieux d’un coup. Bon, on verra.

Entre le 12/01 et le 9/02, un mois pour me préparer. Entre B2, B1, B5, B……Le premier B2 est inquiétant. Je n’arrive pas à le finir. Direct les doutes s’installent. Pourquoi je me suis inscrit !!!! J’e n’ai rien à gagner !! Même pas un t-shirt (d’ailleurs, à l’instar des courses à pied, les organisateurs pourraient offrir un t-shirt, genre finisher…une idée en passant !).

Résultat de recherche d'images pour "marmotte power"Les amis sont là (de près ou de loin), on partage ses doutes…ils écoutent. Sourient et savent que je ne me laisserais pas démonter par un B2 foiré (par des B2 foirés). Je repasse par des B1 (zone de confort pour moi). Puis reviens sur les B2. Les chronos sont moyens. Mais je les termine, au moins. Le cardio ? Je ne préfère pas regarder (mon père risque de m’engueler) !!!

Petit à petit mes temps références, ceux d’il y a deux ans, reviennent (j’espère faire mieux quand même). Puis je les dépasse. Je me sens perdu, je n’ai plus aucun repère. Et le B4 qui se profile.

Je récupère un programme d’entrainement. Mince, j’ai loupé le 2000 à 24. Toujours aucun repère !!

Le jour fatidique du B4 se rapproche. C’est pour dimanche. J’y vais seul, accompagné ??

Mon sparing partner (Pascal, the president, pas le grand frère ! ) est là ce dimanche matin. Je suis en stress maxi ! Je démarre un échauffement…tranquille. Je le sens pas ! Mais pourquoiiiiiii !!!

Note :  un B4 c’est quoi ? 1000 m à cadence 24, 500 à 28 et 500 à 32…A fond ! Bref, ça fait mal mais cela me donnera une bonne évaluation de la forme du moment et surtout la cadence de train et le temps au 500 à produire.

Je reviens à ce dimanche matin…Pascal à ma droite. Mon échauffement se termine. Je ne préviens personne. Faut y aller ! Au pire je meure !

Résultat de recherche d'images pour "rameur serre humour"

Et c’est parti, cadence 24, je me sens bien finalement…ça va être long quand même. 1000 m, je monte la cadence…28, je respire encore. Je ne suis pas mal finalement mais je sais par expérience (euh, il y a longtemps !!) que le plus dur reste à venir. A cadence 28, j’arrive à respirer, à récupérer à chaque coup de guidon (le travail de fond paye). Et me voilà dans le final. Cadence 32 …oh et puis m…je m’en tape de la cadence. Je lâche tout …cadence 32, 36, 40…200 m …c’est rude…muscles, cœur, chaleur…pas forcément un moment agréable !! 5m…et voilà c’est fait ! Vivant …7’01…Mince moi qui aime les comptes ronds !

Enfin j’ai un repère…Je vais pouvoir vivre ma semaine ergo plus sereinement. Au programme, …Cooooooool.

 

Résultat de recherche d'images pour "zen humour"

Entrecoupé d’un 1000 m mercredi et d’un 500 m vendredi matin au train (donc cadence 30 et 1’45 pour moi). La semaine est longue malgré tout…Hâte d’en finir. Un peu ras le bol de cette machine. Hâte de retourner sur l’eau.

Les tests se passent bien. Les encouragements arrivent. Les amis, la famille sont présents, me supportent (merci encore à ceux auxquels je pense et qui savent que je pense à eux).

Vendredi, après un dernier 500, direction Paris…3 juniors avec moi. Stressés comme moi.

A mon stress sportif se rajoute celui du poids. Je dois faire moins de 75 kg, et ce matin, ma balance (qui ne ment jamais) indique …75 !!!! Et ce soir, je dois manger chez un pote !! (« Allo, on peut manger des pâtes ce soir, on oublie la tartiflette »). Je rêve d’un méga hamburger !

Petite soirée, nuit correcte malgré tout. Avec le pote, on se rend sur place encourager ma fille. Des rameurs sont évacués sur civière. Pas rassurant. L’ambiance est chaude. Tout le monde dit qu’à Charlèty on perd des secondes (la chaleur, la pression, l’ambiance…).  Le stress monte crescendo. D’abord pour ma fille. C’est bon, elle termine et semble consciente !

La journée est longue (départ à 14 h 55), on part se balader. Je ne sais pas comment gérer les repas. J’ai peur de dépasser le poids. Je me pèserai à poil au pire. Et le poids c’est 2h avant. Je reviens sur Charléty, mange quelques barres de céréales…Quelques passages aux WC. Ok, je suis stressé !!

Résultat de recherche d'images pour "pesée humour"12 h 55, enfin…. Je vais à la pesée (ça fait un peu abattoir) ! stress…74 kg. Première victoire. Je peux manger tant que je veux. Ce jambon beurre me fait envie depuis ce matin. Mia est présente. Encouragement, coaching. Elle me peaufine mon programme d’échauffement. Je monte sur un vélo, faire passer le temps. C’est long…Tiens, un champion olympique à côté de moi. Encore en interview !

Je me redresse, on ne sait jamais, s’ils font un plan large !!

Puis l’heure de monter en température sur le fameux ergo. Une bagarre. Pas de place pour tout le monde. En voilà 1…échauffement, je suis le programme…stress. (Je me répète un peu, mais c’est pour être sûr que tout le monde comprenne). Concentration maximale chez les compétiteurs !! Et on n’est que des masters !!! Je retourne aux WC. Mince, je n’aurais pas dû. Qui va à la chasse….

Je marche, déambule dans les couloirs. Ils ont 10 mn de retard. L’attente interminable et enfin…Ma course, la 217.

Ergo 21, je me place, glisse ma combi. Je cherche mes potes, je ne les voie pas. Mia est devant moi. Constate mon stress, prend des photos….

Procédure de départ, longue, 20 secondes et c’est parti…et ……6’55 plus loin (sur place donc), au bout de l’effort, enfin. C’est fini, déjà…Le meilleur coup d’aviron étant celui que l’on ne donne pas à la fin alors que l’on avait prévu de le donner.

Résultat de recherche d'images pour "rameur serre humour"Le temps de reprendre son souffle, de réussir à se lever, de constater son classement, de féliciter les adversaires, de remercier et de rassurer ceux qui comptent…Retour sur Aiguebelette pour de futures aventures…aquatiques cette fois

L’ergo c’est bien, mais l’aviron c’est mieux (Bourvil n’aurait pas dit mieux) !!! »

 

 

 

La veille,

les scolaires ACLA se sont confrontés aux autres établissements français en mode relais.

Fred :  » Nos jeunes rameurs ont bien défendu les couleurs du collège de Novalaise et du club lors de leur participation aux championnats de France UNSS d’aviron indoor à Paris ce vendredi 8 février. Melissa, Coline, Jessica et Maelle ont terminé 6ème sur les séries du matin et 5ème l’après midi en relais 4x500m. Quant aux garçons, Enzo, Yanis, Elias et Johan, 17ème le matin, finissent 20eme l’après-midi. A l’issu de la journée le Collège se classe 10eme sur 30 collèges présents. 
Ces résultats sont prometteurs pour la suite de la saison. Bravo à eux. »

 

A noter aussi, que nos loisirs se sont mesurés sur un test ergo mercredi dernier sur la distance de 1000 m. Un bon temps de référence pour chaque « ergoman » du mercredi. Bravo.

 

2/ Outdoor ACLA ( certains ce samedi sont même allé ramer !!) 

Après l’annulation de la sortie ski de fond pour cause de météo plus que défavorable dimanche 03, celle-ci fut reportée ce dimanche. Direction La Féclaz pour une bonne dizaine de courageux loisirs. Une belle journée pour tous nos skieurs/rameurs, du débutant au confirmé. Tous ont souligné l’excellente organisation de la journée et attendent avec impatience la prochaine.

 

Prochaines aventures ACLA  : Le samedi gras pour les loisirs et la tète de rivière régionale pour les compétiteurs.

Vincent Triot

 

Une réflexion au sujet de « Indoor et Outdoor 2019 »

  1. Excellent article sur une semaine bien chargée pour le Club.
    Une chose est certaine maintenait, l’Indoor à Charléty c’est pas pour moi !!
    Bravo à tous.

Les commentaires sont fermés.