Randonnée baie des anges 2016

9823Randonnée baie des anges 2016

Pendant qu’en Savoie, la plupart des rameurs se retrouvaient dans le froid afin de fêter le 155 puis dans la moiteur d’une salle afin de faire tourner les ergos, une dizaine de loisirs acla s’est retrouvée sur la côte d’azur pour la randonnée annuelle « baie des anges ».

Randonnée baie des anges 2016

Récit d’un week-end mémorable. par Benjamin Bardon

Jeff facétieux

« Vendredi soir, après quelques heures de covoiturage, nous arrivons à l’hôtel La Régence à Villefranche sur mer. Nous y sommes accueillis par Betty, fondatrice de l’établissement, une chambérienne expatriée depuis quarante ans pleine d’énergie et de joie de vivre.

Samedi matin, après une courte nuit, on nous propose un petit déjeuner « classique » ou « énergétique ». Verrons-nous la différence sur l’eau ???

08h30 : arrivée au club nautique de Nice, soleil levant sur la mer, une des plus belles vues de Nice aux dires des usagers du site et nous voulons bien les croire. Après un café de bienvenue dans le club house et un briefing direction les pontons pour préparer les bateaux. Installation du safran, fixation des gilets, avirons rouges à … bâbord, avirons verts de … l’autre côté, les dames de nage vers … l’arrière du bateau … La petite brise marine ayant des effets anesthésiants je ne citerai pas de noms…

Composition simple des bateaux pour cette première course : une yole femme et une yole homme.

Le bateau « féminin » nous fait une remarquable démonstration de demi-tour sur place au milieu du port…

10h30 : après un long rassemblement au large durant lequel les 27 embarcations s’exercent aux joies du tricotage et de l’abordage (oui la mer n’est pas si grande que ça) le départ est donné sur une mer calme et ensoleillée. Direction l’aéroport dans une ambiance détendue, trop selon le chef de nage qui tente de monter la cadence, en vain…

imag4654

Arrivés au point de rassemblement indiquant le demi-tour nous échangeons de barreur. Le retour se fait au plus près de la plage, enfin c’est ce qu’auraient souhaité les organisateurs apparemment mais notre barreur choisit une toute autre stratégie, il décide de tirer des bords entre réglage de GoPro et échange de coordonnées gps avec sa nouvelle conquête (dossier confidentiel).

imag4659

Malgré tout nous parvenons à rentrer à bon port au terme des 12 kilomètres de cette première sortie.

2016-12-03-11-55-58

Après un bon apéro au soleil (18°c) sur la terrasse du club (juste à côté de leur plage privée) durant lequel nous enchainons pissaladière, pizza et socca (une galette de farine de pois chiche et non de la polenta Stéphane !!!!) et un repas moins ensoleillé nous décidons de partir visiter le vieux Nice et ses illuminations de Noël.

Le soir repas dans un très sympathique resto corse : Le Maquis avec Dégustation de vins corses en compagnie de l’équipe du club d’Aix les Bains.

Après une plus ou moins bonne nuit selon la composition des chambres … , le petit déjeuner du petit fils de Betty (un marathonien chevronné) est le bienvenu.

08h30 : arrivée au club, petit café et briefing.

img-20161204-wa0003Composition des bateaux mixte cette fois car la rando est plus longue et la mer semble moins calme… et puis nous ne voulons pas avoir de problème avec les associations de défenses des droits des femmes.

Le premier bateau Aiguebelette quitte le ponton sous les acclamations (soit ils sont contents de nous voir libérer enfin la place, soit notre club est célèbre).

Après une attente rafraîchissante sur la zone de rassemblement le départ est donné à 09h30, direction la rade de Villefranche, le Cap Ferrat puis la baie de Beaulieu. Les bateaux filent bien car la mer est calme et les encouragements de nos supporters depuis le chemin côtier nous motivent. Notre barreur a opté pour la stratégie de ramer à la corde, dissuadant tout autre bateau de nous dépasser par le rivage au risque de s’échouer…

 

Arrivé en rade de Villefranche, sur des eaux aussi lisses que notre lac et dans une température printanière nous changeons de barreur lors du rassemblement.2016-12-04-09-49-26

Nos supporters nous suivent en courant sur le chemin côtier, ils ne nous rattraperont pas rassurez-vous…

Arrivé au Cap Ferrat, la mer semble plus agitée au loin… sentiment confirmé par l’eau que je vois circuler entre mes pieds avant de s’évacuer par l’arrière du bateau auto videur. Le vent souffle, la mer se forme, le numéro 4 commence à grimacer comme s’il était mouillé…

img-20161204-wa0001

Après une pause bien méritée, à l’abri dans l’anse de Saint Jean Cap Ferrat et un changement de barreur, nous repartons pour la baie de Beaulieu. Mais la mer à décider de s’amuser un peu avec nous … les vagues se forment vraiment, le bateau surfe par moment et semble même s’arrêter sur certaines vagues. Nous comprenons très vite qu’il faut oublier ce que nous avons appris et s’adapter, on oublie les hauteurs de main, l’amplitude, les pelles au ras de l’eau, bref on se débrouille comme on peut… Nous nous rendons aussi compte que le numéro 4 sert de « déflecteur » dans ces conditions, non pas pour les éclaboussures mais simplement pour les vagues qui passent par-dessus la proue des embarcations et viennent s’écraser dans le milieu du dos, c’est très revigorant … merci Jo !!! Les organisateurs décident d’écourter la course et nous font signe de faire demi-tour, dans les vagues et dans tous les sens… une yole en fera les frais en se faisant harponner par un double.

imag4651

Retour, vent et vagues avec nous par l’itinéraire le plus court choisi par notre barreur, le bateau est efficace, nous commençons à prendre le coup et distançons rapidement le peloton. De bonnes sensations de glisse, de roulis et d’embardées donc, un peu déstabilisant quand même, mais tout ça dans une superbe ambiance et un merveilleux cadre.

Après 16.5 km nous arrivons au port, mouillés, crispés, les mains griffées, il n’en fallait pas plus. Les bateaux sont sortis et mis sur leur remorque.

Nous profitons alors une dernière fois du soleil et de la chaleur sur la terrasse du club en prenant l’apéro puis un repas requinquant.

Une photo souvenir, des au-revoir et c’est parti pour le retour, des images, des sensations et de bons souvenirs de l’ambiance de notre groupe plein la tête. Vivement la prochaine !!! »

Benjamin Bardon